Comment accéder au Darknet et se rendre sur le deep web

Vous devez sûrement le savoir, le Darknet (dans lequel, on retrouve le deep web), comme peuvent le nommer les membres d’un certains forum de jeux vidéo réservé aux adolescents de 15 à 18 ans, est un internet dans internet. En effet, se rendre sur le Darknet n’est pas possible si vous ne possédez pas les bons outils. Et aujourd’hui, nous allons vous présenter les logiciels qui permettent de se rendre sur le Darknet. Nous allons vous faire accéder à ces sites dont on entend souvent parler, sans pour autant les visiter.

Remarque : Ce qui se trouve sur le Darknet peut souvent être dangereux. Prenez donc garde et ne téléchargez rien, à moins de savoir ce que vous faites.

Utiliser TOR pour se connecter au Darknet

En plus de TOR, il existe aussi I2P et d’autres réseaux avec chacun leurs différences.

 

Nous n’aborderons pas dans cette article les aspects techniques du fonctionnement de TOR. Et puis cela serait trop long et comme je le dis (malheureusement un peu trop souvent) ce sujet mériterais à lui seul son propre article et sa vidéo.

Pour vous rendre sur le Deepweb, il faudra vous munir de The Onion Router (TOR). Pour cela rien de bien difficile, il suffit d’aller le télécharger sur le site officiel. Vous verrez que ce logiciel est fourni avec une version un peu particulière de Firefox, elle-ci est faite pour ne pas laisser de trace. Pas d’historique donc pas de sauvegardes de vos données. Le célèbre navigateur de Mozilla est ici customisé pour l’anonymat (c’était son objectif principal même dans version grand public).

 

Pourquoi utiliser TOR ?

Même sur le Deepweb vous retrouverez des publicités, mais pas toujours de sites  légaux.

 

Vous avez pu le voir, récupérer TOR est très simple, quelques clics suffisent et le deep web est directement accessible. Cependant TOR possède bien plus de fonctions que ceux vous permettant de vous rendre sur le deep web. En effet TOR est un moyen de communication non censuré, on a pu voir des journalistes utiliser ce protocole afin de pouvoir publier leur articles lorsqu’ils étaient en Syrie tout récemment en Egypte, il y a quelques années.

Le Darknet peut être une source de savoir énorme. En effet il existe des tutoriels afin d’apprendre à hacker, vous pouvez trouvez des secrets d’états – voir même ceux de Wikileaks –  et des documents confidentiels (que personne ne veut que vous voyez, du style secret défense) ainsi que des base de données énormes de sites qui ont été piratés sur le Clearnet (par opposition au Darknet).

TOR peut aujourd’hui être utilisé afin de masquer son IP. Petit bémol à cela, lorsque vous utilisez TOR, votre débit est réduit, car chaque requêtes que vous ferez au travers de ce réseau passera par plusieurs nœuds, qui eux même changent à chaque fois (ou presque).

Se rendre sur l’Hidden Wiki

Le Hidden Wiki est le point d’accueil du Darknet pour tout bon débutant.

 

Il n’existe pas de moteur de recherche pour TOR – ou du moins pas officiellement -, pour trouver des sites. La principale adresse, c’est bien The Hidden Wiki,  traduisez  Le Wiki Caché en français. Du même genre que Wikipedia – à l’exception du contenu – The Hidden Wiki vous propose des liens vers différents sites du réseau TOR. Sur ces mêmes sites vous pouvez retrouvez de la drogue, des armes, des forums de piratages et bien pire. À savoir également, sur les places de marché du deep web, les transactions se font en Bitcoin (ou en Ether), c’est une monnaie très utilisée afin se protéger et ne pas avoir à sortir sa carte bleue officielle.

Lien vers The Hidden Wiki : http://zqktlwi4fecvo6ri.onion/wiki/index.php/Main_Page (À ouvrir avec TOR)

Conclusion

Vous devez savoir que ce qui se trouve sur le deep web n’est pas forcément légal. Prenez donc les devants en évitant de télécharger ce qui pourrait nuire à votre liberté. Si vous souhaitez utiliser le réseau TOR comme simple réseau d’anonymat – pour ne pas payer de VPN et télécharger par exemple – utilisez plutôt un proxy tel que AdvOR.

5 sites Bittorrent pour remplacer Zone Téléchargement

Après mon TOP 5 des VPN à utiliser et mon TOP 5 des sites qui peuvent remplacer Zone Téléchargement, voici le digne descendant de ceux-ci, un TOP 5 des sites de téléchargement BitTorrent. Il fallait bien un article qui liste les sites BitTorrent de cette fin d’année, sachant qu’il y a eu pas mal de mouvement de ce côté ces derniers temps, avec la fermeture de certains sites et l’apparition de quelques nouveaux. Je vais vous faire une petite liste des sites de téléchargement BitTorrent qui sont selon moi, les meilleurs et qui proposent du contenu de qualité. Notez que le contenu de qualité peut également vouloir dire, un contenu moins dense.

Les sites de téléchargement de torrents Français

 

1. T411, le roi des sites Français

 

T411 est sûrement le site le plus connu de la communauté Française.

 

Actuellement, T411.li (le domaine change très souvent pour des raisons de sécurité) est un tracker Bittorrent semi-public, l’inscription y est gratuite et ouverte. Il regroupe tout types de contenu. On retrouve des films, des séries, des mangas, des logiciels, des jeux vidéo et bien plus encore. Si vous êtes à la recherche de culture en tout genre et souvent de bonne qualité, T411 est le site qu’il vous faut. Même si le site n’a pas changé depuis son apparition et depuis que je l’ai connu en 2008. La navigation reste simple si vous avez l’habitude des sites de téléchargements de ce genre. On regrettera cependant l’inexactitude du moteur de recherche interne, qui ne fournit pas toujours des résultats pertinents.

Afin de pouvoir continuer à télécharger sur T411 il faut maintenir un ratio supérieur à 1, dans le cas contraire votre compte est bloqué. Deux solutions s’offrent à vous si cela vous arrive, la première créer un nouveau compte (ce que je vous conseille fortement) et la seconde faire une donation. En tout cas, la communauté de T411 est énorme, il y a du nouveau contenu tout les jours avec un forum très actif.

Les arnaques sont monnaie courante sur les sites de téléchargement

T411 dispose de donations, permettant d’obtenir un meilleur ratio ou une certaine immunité, payer est un choix qui vous appartient. Ne donnez jamais votre numéro de carte bancaire, même pour une inscription ou une récupération de compte car vous allez mettre en danger vos économies. Si vous souhaitez réellement le faire, privilégiez une plateforme comme Paypal, ou des cartes prépayés. Faites également attention aux clones de T411, qui ont pour but de récupérer vos informations personnelles.

Maintenir son ratio sur T411 (ou autre)

Je rédigerais bientôt un article, afin de maintenir un ratio de différentes manières, que cela soit sur T411 ou sur d’autres sites. Je vous parlerais de technologies tel que la seedbox ou encore un petit logiciel qui peut s’avérer pratique en temps de crise, Ratiomaster. Posséder une seedbox n’est pas donné à tout le monde, mais il existe différentes façon de maintenir un ratio stable et de ne pas se faire bannir du site.

 

2. Qctorrent

 

Malgré sa petite communauté, Qctorrent joue très bien son rôle de tracker privé.

 

QcTorrent.net est un site de partage actif, l’un des plus agréables à parcourir. Vous pouvez vous passer d’Adblock, car il n’y a aucune publicité. Le site ne survit que grâce à au soutien de ses membres. Vous avez une très belle interface avec des torrents classés par catégories qui regroupent des films, séries, ebooks, logiciels, etc. Pas de doute, nous avons affaire à un tracker torrent généraliste. Pour accéder au site vous devrez, payer ou vous faire inviter par un membre. Qctorrent étant un site axé vers le partage de contenu, intégrer la communauté en payant peut s’avérer discutable, mais il n’y a aucune publicité et les administrateurs utilisent cette méthode afin de pouvoir maintenir le site en ligne.

 

3. Torrent9.biz, un tracker public

 

Faire du chiffre avec des sites de téléchargement n’est pas rare. La preuve avec Torrent9

 

Torrent9 est le descendant de Smartorrent un ancien tracker public. Ouvert il y a peu, on retrouve avec Torrent9 des films, séries, logiciels, etc. Le contenu y est riche, mais pas rarissime, les films et séries sont souvent disponibles dans différents formats et différents containers : MP4, MKV, AVI tout y passe. Torrent9 n’utilise pas de certificat SSL, c’est à dire que n’importe qui peut s’il le veut, récupérer les données transitant entre votre PC et le site. Faites donc bien attention à cela. Nous recommandons toujours l’utilisation d’un VPN. Digne descendant de Smartorrent, Torrent9 reprend le contenu de l’ancien site, cependant vous ne trouverez plus le forum, ni les comptes utilisateurs. Vous n’aurez que les torrents avec leur fiches descriptives, on perd également les commentaires qui pouvaient quelques fois s’avérer utiles.

Torrent9 dispose d’une base seeders relativement intéressante. Il assez rare de ne pas télécharger un fichier au maximum de sa connexion. Surtout si celui-ci est apparu sur le site il y a quelques jours déjà.

 

4. OMGTorrent

 

Sur OMGTorrent vous pouvez chopper des torrents et des filles de ta région… 😉

 

Voici un n-ième tracker généraliste. Présent depuis quelques années déjà – 2008 pour être plus précis – dans le monde du téléchargement Français, OMGTorrent est un peu, un vieux de la vieille. Même s’il fait rarement parler de lui, OMGTorrent est toujours présent. Son contenu est toujours mis à jour, et vous aurez à disposition, des VO et des VF, que cela soit pour les films ou les séries. Vous aurez le choix tout comme pour T411, entre XviD, H.264 (HD & FULL HD) et H.265 (4K), ce sont ces deux derniers que je vous conseille si vous cherchez des vidéos de qualité.

 

5. CPASBIEN ! Fuyez !

 

Cpasbien, comme son nom l’indique, n’est pas bien. Sauf si vous voulez être harcelé par les publicités.

 

On se l’accorde, cpasbien.cm est sûrement l’un des pires sites de téléchargement que vous puissiez trouver sur le web Français. Le contenu y est souvent de mauvaise qualité (que cela soit pour les films ou des séries), on retrouve encore beaucoup de contenu au format DivX (ou XviD) (qui pour rappel est un format datant du début des années 2000) donc, plus mis à jour. Le débit en téléchargement est souvent bas, car vous avez des floppées de leechers qui se content de télécharger les fichiers sans plus jamais les partager ensuite. En upload au contraire, vous serez toujours au maximum. Ici, vous êtes sur un tracker grand public (voir très grand public) et vous n’avez pas à maintenir de ratio afin de continuer à télécharger à l’inverse de T411 par exemple.

Même si CPASBIEN est l’un des trackers les plus populaires en France je vous conseille vivement de le fuir, ou si vous êtes courageux, de ne le visiter qu’en utilisant un bloqueur de publicité. De la pub, croyez-moi vous en aurez. De la simple annonce « téléchargez-ici » à la vidéo de trading (oui, oui, ce bon vieux trading que l’on connaît tous) en passant par les vidéos où l’on peut apercevoir les dessous de la mère Shemale Michelle, la publicité est présente à toutes les sauces. On devine très vite les intentions des administrateurs, faire de la CPASBIEN money ! En bref, ce tracker est à fuir.

 

BONUS: FNT Xthor

 

FNT est un tracker privé généraliste et sans ratio. En gros, dès que vous êtes inscrit sur le site vous pouvez télécharger ce que vous voulez. La communauté compte plus de 30 000 membres qui sont très chaleureux et toujours prêt à uploader de nouvelles vidéos, que ça soit films ou séries. Bien sûr le contenu ne s’arrête pas là, car vous avez également des logiciels, ebooks, etc. Nexwarez dénombrait dans son article plus de 20 000 torrents. On est tracker généraliste ou on ne l’est pas. Petit bémol, pour vous inscrire sur FNT, il faudra faire partie d’une certaine « élite ». S’il est vrai que si FNT est un tracker généraliste très populaire, il n’en est pas moins privé et requière donc une invitation. Les invitations sont souvent lancés sur des forums spécialisés tel que Wareziens, ou journaldupirate, vous pouvez également essayer de trouver leur salon IRC.

FNT a fermé il y a quelques temps, en revanche Xthor est tout aussi bien, mais reste tout de même un tracker privé.

 

En bref si jamais il vous vient l’envie d’en vouloir plus, passez faire un tour notre Facebook ou notre Twitter.

[Tuto] Enregistrer avec OBS et remplacer Fraps

Parmi les logiciels d’enregistrement, Fraps est bien la référence, cependant il est loin d’être le meilleur. Nous allons voir pourquoi il vaut mieux utiliser OBS (Open Broadcaster Software) pour enregistrer ses « gameplays« , « let’s play » et autres vidéos gaming. Fraps réduit de beaucoup les performances lors des records et augmente fortement l’utilisation CPU et RAM. Concurrent parfait de Shadowplay et fonctionnant sur toutes les plateformes (PC, MAC et Linux), OBS est un très bon logiciel d’enregistrement.

OBS, gratuit et puissant

OBS est multiplateforme et fonctionne sur PC, MAC et Linux.
OBS dans sa version Studio fonctionne aussi bien sur PC, MAC que Linux

Initialement, OBS a été développé afin d’offrir une solution libre et gratuite aux utilisateurs qui désirent streamer sur des plateformes comme Twitch. Aujourd’hui OBS a bien évolué et offre plus que des fonctions de base de stream, il permet par exemple de pouvoir enregistrer ses gameplays ou son écran en haute qualité, un outil parfait pour les gamers qui partagent leur créations sur YouTube ou internet plus généralement.

OBS a l’avantage d’être « open source » et chacun peut modifier à souhait le code du logiciel. OBS profite de beaucoup d’améliorations tel que la gestion des encodeurs vidéo matériel – comprenez par là, Intel Quicksync, NVIDIA NVENC et AMD VCE – qui permettent de streamer et de record en minimisant les pertes de FPS.

Encodeur matériel, késako ?

Si vous ne le saviez pas, les cartes graphiques et processeurs des dernières générations embarquent des ASICs (Application-specific integrated circuit), c’est-à-dire des circuits dédiés à une tâche spécifique tel que l’encodage vidéo. On retrouve ces encodeurs matériels dans les processeur Intel Core depuis la seconde génération, dans les APU et cartes graphiques AMD ainsi que les cartes NVIDIA depuis la GTX 660.

Configurer OBS pour l’enregistrement local

Tout d’abord je tiens à préciser que ce tutoriel s’adresse aux utilisateurs d’OBS Studio, la version originale du logiciel atteignant peu à peu l’obsolescence et qu’elle ne profite plus des mises à jour.

Deux choix s’offrent à vous pour configurer OBS en tant que logiciel d’enregistrement. La première est la méthode « simple » et la seconde, la méthode « avancé ». La première méthode, comme son nom l’indique est simple à mettre en oeuvre, mais ne permet pas d’enregistrer plusieurs pistes audio. La seconde offre beaucoup plus de possibilités et de contrôles.

Méthode de configuration simple d’OBS

Direction dans les paramètres de OBS et commençons. Ici rien de complexe, le mode de sortie est défini sur « simple », la partie Streaming n’est pas du tout obligatoire si vous ne comptez pas streamer avec OBS. Dans la partie « Enregistrement » vous devez définir l’emplacement où vous allez sauvegarder vos vidéos, la qualité d’enregistrement et l’encodeur.

Je vous conseille:

  • Qualité d’enregistrement : Qualité indistinguable, grande taille de fichier
  • Format d’enregistrement : mp4
  • Encodeur : Materiel, QSV, NVENC ou VCE (selon votre matériel)

Méthode de configuration avancé d’OBS

 

En mode avancé, tout se joue dans l’onglet « Enregistrement » pour nous. Comme pour le mode simple, c’est à vous de définir l’emplacement où vous souhaitez enregistrer vos vidéos. Le meilleur format est bien le mp4 qui permet d’avoir plusieurs pistes son.

Comme encodeur choisissez : QuickSync H.264, NVENC H.264 ou VCE H.264

Réglez le contrôle du débit si vous avez une NVIDIA ou une AMD sur « CQP« , en sachant que plus ce nombre est bas, plus la qualité est meilleur et inversement plus il est élevé, plus vous perdez en qualité. Un bon compromis taille/qualité se trouve entre 18 et 24. Désactivez l’encodage double passe et activez le préréglage « Haute performance« .

Dans vos paramètres de mixage audio qui se trouvent sur l’écran par défaut de OBS, vous pouvez définir jusqu’à 4 pistes audio. Ici j’ai fait le choix de mettre le son du bureau ou du jeu comme première piste et ma voix en seconde.

Autre configuration

Définissez la résolution de votre scène dans la partie vidéo. Je vous conseille au choix, 720p ou 1080p qui les résolutions les plus communément utilisées sur internet.

Dans la partie « Audio » vous pouvez placer la fréquence d’échantillonnage au maximum c’est-à-dire à 48KHz, mais surtout n’oubliez pas de régler vos périphériques audio, tel que votre son Windows ou votre micro.

 

Si vous avez des pertes de FPS définissez la priorité du processus à « Supérieur à la normal » et si vous avez des écrans noirs, mettez le rendu en OpenGL.

 

Voilà ! Ce tutoriel se termine ici et j’espère qu’il vous aura été utile. Vous pouvez bien sûr le partager et nous retrouver sur Facebook, Twitter et sur ma chaîne personnelle YouTube.

5 sites de DDL pour remplacer Zone Téléchargement

Aujourd’hui, c’est l’occasion de faire la liste des sites qui peuvent remplacer Zone Téléchargement. Zone Téléchargement a fermé, ce qui est dommage pour nous tous. Nous avons perdu avec la fermeture du site un bon moyen de récupérer des copies digitales des Films, Séries et Logiciels que nous possédons déjà en support CD ou DVD. Zone téléchargement était un site de DDL – c’est à dire de téléchargement direct où tous les fichiers étaient hébergés sur des sites tel que Uptobox, 1Fichier ou encore Mega. Dans ce top, nous parlerons que des sites de DDL et nous garderons les sites de téléchargement Bittorrent pour un prochain article.

Top 5 des sites de DDL après la fermeture de Zone Téléchargement

Cette liste n’est pas exhaustive, il existe bien d’autres alternatives à ZT dont nous n’avions pas pris en compte. Il existe aussi des sites qui sont sur invitation uniquement et dont il faut connaitre les bonnes personnes pour y accéder. En tout cas pour en savoir plus à ce sujet, il existe un très bon forum : wareziens.net, qui regroupe de bon liens vers des sites plus qu’intéressant.

1. Wawacity

Wawacity se rapproche beaucoup de Zone Téléchargement en terme de facilité de navigation
Wawacity se rapproche beaucoup de Zone Téléchargement en terme de facilité de navigation

Le premier site de ce top est Wawacity.su . Il regroupe des films, séries, ebooks, logiciels et jeux vidéo. Le contenue y est riche et de bonne qualité. On y retrouve des releases en 1080p, 720p, en Blu-Ray et même en 3D. Petit bémol, le site ne possède pas de certificat SSL et ne crypte donc pas les communications entre vous et les serveurs. N’importe qui peut donc être au courant de votre visite sur le site même si le HTTPS tend à devenir un standard. Si vous avez connu Zone Téléchargement, alors vous connaissez déjà Wawacity.

2. Libertyland

Libertyland est l'un des sites les plus populaire après Zone Téléchargement
Libertyland est l’un des sites les plus populaire après Zone Téléchargement

Libertyland.co est l’un des sites les plus connu en France pour sa disponibilité dans le monde du DDL et du Streaming. Il a déjà été surveillé par la police Française et nous vous recommandons de n’y accéder que si vous possédez un VPN.  Les hébergeurs sont nombreux et le site propose même un service de protection des liens afin de ne pas avoir de liens mort. Le contenu y est abondant tout comme Wawacity.su, des films, séries, logiciels, etc.

3. Zone-Telechargement.eu (un clone)

Le clone parfait de Zone-Telechargement ? On en doute...
Le clone parfait de Zone-Telechargement ? On en doute…

Se voulant être un clone de Zone Téléchargement (l’original que nous appellerons ZT), celui-ci espère principalement récupérer les anciens utilisateurs de ZT. Le contenu y est beaucoup plus pauvre mais la qualité est au rendez-vous. On peut retrouver les dernières sorties (comme vous pouvez en juger sur l’image ci-dessus) et la navigation est intuitive. Les liens sont nombreux et nous avons ici du DDL et du Streaming. Par contre, ne vous attendez pas à y retrouver vos logiciels préférés, vous n’aurez accès qu’à des séries TV et des films, en HD et full HD bien sûr.

4. DDLFR.org

DDLFR fait pâle figure face aux autres sites, mais le contenue y est attrayant
DDLFR fait pâle figure face aux autres sites, mais le contenue y est attrayant

On se l’accorde, ce site est loin d’être une organisation à but non commercial, le « .org » n’est pas du tout justifié, mais le contenu est là ! Avec une interface un peu austère – pour ne pas dire moche de manière totalement subjectif –  comparé à ce qu’on a l’habitude de voir, DDLFR comble parfaitement les besoins de ses utilisateurs. On aime ou on aime pas, il reste un site de choix pour les fichiers de tout type.

 

5. Free-telechargement.org

telechargement-des-magazines-gratuitement

Le nom parle de lui même. Du téléchargement et gratuit en plus ! On a un bon « vieux site de warez » comme on les aimes. Le design, n’est pas soigné, le site ne respecte pas les codes modernes du web design, bref, ça nous rappelle l’époque où le téléchargement n’était qu’à ces balbutiements.

Se protéger face à Hadopi

Se protéger d’Hadopi et le téléchargement DDL sont des sujets qui méritent un article à eux-seuls. Nous traiterons donc de ces sujets dans un avenir proche.

Les sites de téléchargement peuvent être pour certains véhicules de virus. Prenez donc les devants en utilisant un antivirus adapté comme ESET NOD32, Bitdefender, Kapersky, etc… Vous pouvez obtenir des licences assez simplement sur des sites comme Kinguin – que je vous conseille afin d’obtenir vos clés CD moins chers.

Faites en sorte de toujours avoir, Ghostery, AdBlock et même SmartHTTPS lorsque vous visitez ces sites. Les publicités peuvent être nuisibles et dangereux – allant même jusqu’à vous demander d’installer des plugins Chrome qui ne sont développé que pour récupérer vos informations personnelles.

Pour vous protéger de Hadopi je recommande l’utilisation d’un VPN.

Le mot de la fin (sur Zone Téléchargement)

Il fallait bien un peu d’humour et TheFantasio974 nous en donne avec son Tweet qui vise directement les ayant droits (majors) qui ne veulent pas laisser tomber leur business model totalement dépassé.

Remarque : Veuillez noter que les liens qui sont cités ci-dessus ne sont donnés qu’à but informatif. Tout comme le piratage lui-même, il est interdit d’en faire usage et est répréhensible selon la loi française de 1500€ d’amende jusqu’à 3 ans de prison ferme.

 

Edit : Top 5 des meilleurs VPN pour télécharger

Envoyer des notifications push depuis WordPress avec OneSignal

Depuis un moment les utilisateurs désertent de plus en plus Facebook. On peut constater cette tendance avec notamment la dissociation de Facebook et de Messenger. En tant que blogueur, avertir ses possibles lecteurs de la présence de nouveaux contenus est essentiel. Si Facebook disparaît, c’est aussi une partie de l’audience de Mistergeek qui disparaît. Il existe des solutions à l’exode des réseaux sociaux, comme par exemple l’emailing qui a connu une nouvelle jeunesse avec les smartphones, mais ce n’est pas celle-là que nous allons traiter aujourd’hui. La technologie que j’ai choisi pour le blog est la « notification push ». Nous allons donc parler principalement de OneSignal et de sa technologie pour les notifications Push.

Comment envoyer des notifications push sur Chrome, Firefox et Android

Depuis la version 42 de Chrome et la version 44 de Firefox, les navigateurs supportent tous deux cette méthode de notification qui est en plus disponible sur Android (avec Chrome mobile).

OneSignal

L’un des plus populaire et celui que j’ai choisi pour ce blog, OneSignal. Il offre une interface simple et propose un plugin WordPress simple à installer. L’outil est très complet il permet de programmer des notifications push pour n’importe quel site, que vous utilisiez un CMS (comme WordPress ou Joomla) mais également un code custom.

Les avantages à utiliser OneSignal :

  • Gratuit, même avec un nombre élevé d’utilisateurs
  • Une interface d’administration simple et complète
  • Compatible avec Chrome (bureau et mobile) et Firefox
  • Personnalisable
  • A/B Testing (pour les Growth Hackers)
  • Un système d’analytics

J’ai fait le choix OneSignal car ses fonctionnalités répondent à mes besoins, mais vous pouvez également jeter un œil à PushCrew ou encore à SendPulse.

[Tuto] Monter un environnement de développement Rails avec Docker sur Windows

Depuis l’arrivée de Docker, le monde du cloud a connu une vraie révolution. Docker n’est pas seulement utile pour du cloud ou pour déployer des micro-services. Docker peut être aussi utilisé afin de développer ces applications sur sa propre machine afin d’avoir un environnement plus proche que celle de production.

Ruby on Rails et Docker

Vous devez d’abord noter que dans ce tutoriel nous ne traiterons pas de l’installation de Docker et de son utilisation.  Pour cela, reportez-vous aux tutoriels du site Docker. J’ai opté pour une installation manuelle avec Virtualbox et Docker Machine sur Windows 8.1, vous pouvez également suivre ce tutoriel en ayant comme base Hyper-V et Windows 10.

Mise en place de l’image avec un Dockerfile

Nous allons en premier lieu créer une image pour notre projet. Nous nous basons sur l’image « 2.3.1-alpine » officielle et qui fonctionne parfaitement pour Ruby on Rails 5.

https://gist.github.com/anonymous/9311067df27475d76306c20c55430d6c

Ce Dockerfile va récupérer une image Ruby basé sur Alpine Linux, mettre à jour la liste des paquets, installer les paquets nécessaires à l’exécution de Ruby on Rails avec PostgreSQL et installer les dépendances du projet.

Mise en place de Ruby on Rails avec Docker Compose

Dans notre docker-compose.yml, nous aurons 2 services : la base de données (PostgreSQL) et ruby on rails (RoR). Les fichiers issus de RoR seront automatiquement montés sur votre OS et vous pourrez les éditer comme bon vous semble.

https://gist.github.com/anonymous/64b24270a62c7d22a4e02617d6949cbb#file-gistfile1-txt

https://gist.github.com/anonymous/64b24270a62c7d22a4e02617d6949cbb#file-gistfile2-txt

Exécutez la commande afin de pouvoir générer vos fichier Rails et voilà !

docker-compose up

Vous pouvez maintenant programmer en Ruby on Rails sur votre PC.

Remarque 1 : Sur Windows (et Virtualbox), on ne peut pas monter des volumes n’importe où. Placez-vous toujours de préférence sur le bureau ou dans votre dossier personnel.

Rermarque 2 : Vous pouvez également utiliser ce tutoriel pour monter un environnement de Docker sur n’importe quel système (Mac, Linux, etc.).

[Tuto] Rédiger ses articles WordPress sur Word

Depuis sa version 2007, Word propose la publication de billet de blog. Plus de besoin passer par l’interface d’administration de WordPress pour mettre en ligne ses articles. Cet article-ci a même été rédigé complètement sous Word, si, si, j’vous jure !

Utiliser Word pour rédiger des articles « offline »

Lorsque vous n’avez pas internet, ou uniquement un accès limité comme en entreprise, utiliser Word pour écrire les articles de son blog peut-être utile. Sur Word 2010, la manipulation est simple. Il suffit de faire Fichier > Enregistrer et envoyer > Publier en tant que billet de blog.

Vous devez configurer votre compte en cliquant sur « Gérer les comptes », partie dans laquelle vous devez définir vos identifiants de connexion ainsi que l’URL d’accès à votre site. Tout est prêt ? Super ! Rédigez normalement votre article et appuyez simplement sur le bouton « Publier » dès que vous avez terminé. Vous vous demandez comment mettre une image à la une ? Moi aussi !

Des limitations

Word possède quelques limitations car on ne peut pas tout modifier. L’exemple le plus flagrant est bien l’image à la une, celle qui est sensé vous donner envie de lire plus en profondeur l’article.

[Tuto] Comment jouer à Pokémon GO avec un joystick sans ROOT

Salut les geeks ! Aujourd’hui je viens vers vous avec une astuce pour jouer à Pokémon GO sur Android Marshmallow. Ce petit hack vous permet de vous déplacer virtuellement dans le jeu sans avoir à bouger de votre siège ou sans avoir à sortir de chez vous. Il ne fonctionne que sur Android 6 ou supérieur et nécessite pas de ROOT. Si vous utilisiez NOX ou Bluestacks auparavant cet article vous donnera les clés pour pouvoir jouer de nouveau tranquillement à Pokémon GO.

Prérequis pour utiliser le Joystick Pokémon GO

Vous l’avez sûrement compris cet article ne concerne que les smartphones utilisant Android, si vous utiliez iOS vous devez vous tourner vers une autre solution. Votre système d’exploitation doit être au minimum à la version d’Android 6 c’est-à-dire Marshmallow. Afin que ce hack puisse fonctionner vous devez activer les options de développeurs.

Activer les options de développeurs

builddev-w782

  1. Rendez-vous dans la configuration de votre téléphone pour commencer cette étape.
  2. Allez dans « À propos de l’appareil ».
  3. Appuyez 7 fois sur la case « Numéro de build » jusqu’à ce que le message « Vous êtes maintenant un développeur » s’affiche.
  4. Retournez dans vos paramètres et tout en bas vous aurez « Options pour les développeurs ».

Installer un Joystick hack pour Pokémon GO sur Android

Avant de commencer il faut récupérer au choix GoGPS! sur le Google Play Store ou Fly GPS en cliquant sur ce lien (en bas de la page). GoGPS et Fly GPS vous permettent tous deux de simuler un déplacement dans Pokémon GO en falsifiant les données de votre GPS.

Configurer le joystick sur Android

selectionner-appli-fictive

Rendez-vous une fois encore dans les paramètres de votre téléphone dans le menu « Options pour les développeurs« . Cliquez sur « Sélectionner l’application de position fictive » et choisissez dans la liste Fly GPS ou GoGPS.

screenshot_2016-10-31-11-08-53

Activez normalement votre GPS et lancez l’une des deux applications, Fly GPS ou GoGPS et configurez votre position.

Jouer avec le fake GPS et le joystick à Pokémon GO

screenshot_2016-10-31-11-11-26

Dès que vous avez réalisé la configuration il vous est possible de jouer à Pokémon GO sans avoir à affronter la dure température extérieure.

Si vous avez aimé cet article sur Pokémon GO suivez moi sur Facebook, Twitter et YouTube pour plus d’astuces sur Pokémon GO.

 

 

Test et avis sur Kinguin, le site de vente de clés CD est-il fiable ?

Depuis que j’ai connaissance des sites de ventes de jeux vidéo alternatifs j’ai toujours voulu tester. Afin de vérifier si les jeux étaient moins chers et si les sites étaient fiables je me suis lancé dans l’aventure Kinguin.net . Plusieurs sites existent, on peut citer G2A.com, instant-gaming.com et Gamesplanet. Je viens tout juste de sauter le pas et d’acheter un jeu sur Kinguin. Je vais donc dans ce post vous faire part de mon retour d’expérience.

Kinguin, un site très sérieux

En se rendant sur le site, m’a première remarque fut la présence constante d’un certificat SSL/TLS et donc une URL HTTPS. Sur cette partie on peut dire que le site est sécurisé !

Premiers pas sur Kinguin

Kinguin est un site professionnel
En se rendant sur Kinguin.net on tombe sur un site très professionnel

Mes premiers pas sur Kinguin ont été très simple. En page d’accueil on retrouve les jeux du moment avec les prix auxquels ils sont proposés. Le site propose une recherche afin que vous puissiez trouver le jeu de vos rêves. Une petite remarque, le site est disponible Français, donc si vous avez du mal avec l’anglais, activez simplement la langue de votre choix dans les menus.

Pas d'inscription sur Kinguin, uniquement des connexions via des services tiers
Pas besoin de s’inscrire, Kinguin vous permet de vous connecter avec vos comptes habituels.

Ici pas d’inscription, au lieu de cela le site vous propose de vous connecter en utilisant au choix Facebook, Google, Linkedin ou encore Twitch. Ni d’une, ni deux, je me connecte, accède à mon compte et commence à compléter mes informations Kinguin.

 Acheter un jeu sur Kinguin

Ne voulant pas me faire arnaquer, j’ai tout d’abord cherché à acheter un jeu relativement peu chère. Mon choix s’est porté sur « H1Z1 : King of the Hill » qui est encore en « early access ».

Pour ce jeu pas de clé CD (« CD Key »), mais un cadeau steam (« Steam Gift »). En l’achetant, vous recevrez une URL que vous devrez entrer dans votre navigateur ou accepter la demande de cadeau directement dans Steam. Il m’était possible de prendre une version clé CD, mais les prix étaient bien plus élevés.

On gagne 2 à 3€ sur ce jeu comparé au prix Steam.
On gagne 2 à 3€ sur ce jeu comparé au prix Steam.

J’ajoute le jeu à mon panier en prenant soin de désactiver le « Shield ». Le « Shield » permet de se faire rembourser si vous avez un problème avec la clé et ne pèse pas lourd dans la balance. Sur certains sites le « Shield » peut-être un abonnement mensuel, prenez garde à ça. Je passe par la case paiement en utilisant Paypal.

Je reçois directement un email de confirmation m’informant que ma commande est en cours. Au bout de 5 minutes le lien me permettant de récupérer le jeu est disponible sur mon compte Kinguin. Je l’entre dans mon navigateur en m’ayant connecté à Steam au préalable et accepte le cadeau, le téléchargement peut commencer.

Conclusion

Pour terminer je dirais que ce fut une bonne expérience pour moi et que si j’en ai l’occasion j’achèterai de nouveau sur le site, cependant il faut bien comprendre que ce genre de site peut-être illégale.

Je vous laisse donc l’adresse de du site Kinguin : Kinguin.net (lien partenaire, merci à vous)

[Tuto] Capturer des Pokémons rares avec un hack

Pokémon GO ne cesse de faire parler de lui. Tout récemment Niantic a décidé de bannir les tricheurs cependant beaucoup de hacks fonctionnent encore et sont toujours utilisables. Aujourd’hui nous vous présentons un hack qui vous permet d’obtenir des Pokémons rares tel que Ronflex, Ptéra et peut-être même Mew si vous avez de la chance.

Le tutoriel en vidéo

Des logiciels tu utiliseras pour ce hack

 

Avant de se lancer dans un tel tutoriel il faut télécharger les pré-requis. On parle ici de Pokésniper et de PogoLocationFeeder qui vont respectivement capturer les Pokémons et les trouver.

Téléchargement des logiciels

 

Télécharger Pokésniper : http://www.ownedcore.com/forums/pokemon-go/pokemon-go-hacks-cheats/566079-pokesniper2-pokemon-sniper-catch-any-pokemon-no-matter-where-you.html

Télécharger PogoLocationFeeder : https://github.com/5andr0/PogoLocationFeeder

Capturer des Pokémons rares sur Pokémon GO

 

Il faut d’abord dézipper le contenue des archives que vous avez téléchargées. Nous commencerons par la configuration de Pokésniper qui peut être relativement complexe pour un débutant et finirons avec PogoLocationFeeder.

Configuration de Pokesniper

 

tuto1

Dans le dossier de Pokesniper vous trouverez le fichier « user.xml » à éditer. Vous pouvez utiliser Notepad tout autre éditeur de texte, comme Sublime Text par exemple.

tuto2

Dans ce fichier vous devez tout d’abord modifier le « AuthType » et remplacer la valeur la « Google » si vous utilisez un compte Google ou « Ptc » si vous utilisez un compte dresseur Pokémon.

Si vous avez un compte Google, modifiez le « GoogleUsername » et le « GooglePassword« . Si vous avez un compte Club Drésseur Pokémon, modifiez « PtcUsername » et « PtcPassword ».

Sur ce screen nous utilisons un compte Club Drésseur Pokémon et nous avons alors défini le mot de passe et le login pour ce compte. (Ils sont cachés sur le screen.)

Définissez la variable « RequireURLConfirmation » à « false ».

Choisir son emplacement

 

tuto3

Afin de ne pas vous faire ban vous devez définir une position par défaut. Rendez-vous sur Google map et tapez le nom de votre emplacement. Faites un clic droit puis « Plus d’infos sur cet endroit » vous aurez alors accès à la longitude et la latitude à copier/coller dans la vôtre fichier de configuration « user.xml« .

Configuration de PogoLocationFeeder

 

tuto4

Ouvrez le logiciel et rendez-vous dans « Settings ». Double cliquez sur le champ « PokeSniper2 Folderpath » et définissez l’emplacement où vous avez placé Pokésniper.

tuto6

Une fois de retour sur l’écran d’accueil vous pouvez maintenant capturer des Pokémons rares en cliquant sur l’icone approprié.

Conclusion

Pour terminer on peut dire que ce petit hack peut être utile si vous êtes fan de Pokémon GO que vous voulez vous vanter d’avoir des Pokémons rares. Il faut bien sûr être prudent car ceci est un hack et vous pouvez vous faire bannir.

 

Edit : Les émulateurs et hacks ne sont plus fonctionnels. Toutes les explications dans l’article : https://www.mistergeek.fr/2016/10/21/nutilisez-plus-de-bot-pokemon-go/

Edit 2 : Jouer avec un joystick sur Android

[Tuto] Comment jouer à Pokémon GO avec un joystick sans ROOT