Top 5 des faits marquants de 2016

L’année 2017 est en train de pointer le bout de son nez, il est donc temps pour nous de faire le point sur ce qui a fait à mon sens de 2016, un tournant dans l’ère numérique.

 

1- Pokémon GO

 

Lancé en Juillet aux Etats-Unis et un mois plus tard plus tard en France (à cause notamment des attentats terroristes), Pokémon Go a été l’un des phénomènes tech de l’année. Développé par Niantic, ce jeu est devenu un succès international en l’espace de quelques heures seulement. L’idée phare du jeu était de faire du monde réel un monde Pokémon. En utilisant la réalité augmentée et la géolocalisation de son appareil, le joueur peut naviguer dans son environnement tout en tombant sur des Pokémon à attraper. Il a dépassé les 130 millions de téléchargements en un mois, les 500 millions en deux mois. Pas mal pour un jeu portable ! C’est grâce à ce jeu que la vente de batterie externe pour smartphones a explosé. Il a engendré également des rassemblements massifs lors d’apparition de Pokémons rares.

 

 

 

 

2- L’iPhone 7

 

Lors de son annonce en Septembre 2016 lors d’une keynote d’Apple, l’iPhone 7 a révolutionné l’ère du smartphone. Il résiste désormais à l’eau ce qui est une grande première pour les iPhone. Il fait également parti de la catégorie des smartphones sans prises jack afin de gagner en finesse. En se passant du port jack 3.5mm, Apple a donc imposé aux clients les écouteurs et casques Bluetooth qui selon la firme ferait gagner en qualité d’écoute. Suite à cela, Apple a donc crée des nouveaux écouteurs sans fils, les AirPods qui ressemblent à des écouteurs EarPods mais sans fils. L’iPhone 7 atteint quand même 70 millions d’unités vendus dans le monde, ce qui lui donne le titre de smartphone le plus préféré.

 

 

3- Les malheurs du Galaxy Note 7

 

Si vous suivez Mister Geek depuis début Octobre, je vous avais parlé des déboires de Samsung et de son phablette le plus attendu du moment, le Galaxy Note 7 (cliquez ici si vous n’avez pas lu l’article). Ses problèmes de batteries ont causé un énorme chamboulement dans le programme de Samsung. D’abord en Chine, puis aux Etats-Unis, des Galaxy Note 7 explosent. La firme coréenne a donc rappelé les smartphones fautifs et a proposé un échange contre un Note 7 flambant neuf. Malheureusement, eux aussi sont victimes de problèmes de batteries et très vite, ils finiront par rappeler tous les Note 7 et arrêter définitivement la production. Un malheur qui a très vite profité à ses concurrents.

 

 

4- La réalité virtuelle

 

Cela faisait un moment qu’on attendait patiemment la réalité augmentée. Au vu des performances graphiques que proposent certaines machines aujourd’hui, il était quasiment sûr que la réalité virtuelle allait montrer son nez. Cette année, on a pu la découvrir notamment grâce au lancement de l’Oculus Rift, du HTC Vive et du Playstation VR.  L’immersion est désormais quasiment totale et est en train de ravir la communauté gaming. Mais on est encore très loin d’un succès massif, pour des raisons diverses. D’abord, le prix de ces engins, extrêmement élevé, auquel il faut ajouter celui d’un PC « gaming » (qui inclut une très bonne configuration graphique). Il y a ensuite les jeux, qui sont à la fois peu nombreux et vite répétitifs. Allez les développeurs, on attend de bons jeux VR pour 2017 !

 

 

5- L’affaire de San Bernardino

 

C’est l’affaire la plus intéressante de 2016 au niveau high tech. Je vous remémore les faits : En Décembre 2015, un homme du nom de Syed Rizwan Farook perpétue un acte terroriste aux Etats-Unis dans la ville de San Bernardino. Il tue 14 collègues de bureau et en blesse 22 autres. Dans sa fuite il perd son iPhone 5C qui a été vite retrouvé par les autorités. Le FBI (chargé de l’enquête) a donc proposé à Apple de collaborer avec eux afin de pouvoir créer une « backdoor » qui leur permettrait de leur fournir des indices. Mais Apple refuse car cet acte est une violation directe à une des politique de la firme à la pomme : la confidentialité.

Ce refus a amené à une véritable guerre entre le FBI, en possession de l’iPhone verrouillé et chiffré et de l’autre Apple, qui a refusé de fournir les moyens techniques pour accéder au contenu de l’appareil. La presse en a donc profité pour vociférer des insultes contre Apple, en disant que refuser de collaborer était à prendre comme un signe d’alliance avec l’Etat Islamique. Certaines personnalité américaines comme Donald Trump a même invité ses followers à boycotter les produits de la marque. Finalement, des hackers ont proposés d’aider le FBI à déverrouiller l’iPhone et de récupérer les preuves nécessaires afin de continuer leur enquête.

Cet événement apporte beaucoup de questions tels que la confidentialité et même la surveillance de données faite par le gouvernement américain. A ce sujet, je vous conseille vivement d’aller voir Snowden, un film d’Oliver Stone qui vous montrera le fonctionnement de la NSA et la surveillance de données de masse.

 

 

BONUS – La création de Mister Geek

Et oui ! Parce que sans nous, vous ne pourriez pas lire tout ces articles de qualité qu’on vous propose ! 😉

Publié par

Samuel

Devenu geek depuis la découverte du monde informatique et d'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *