La « taxe Youtube » adoptée par le gouvernement

0

« La taxe Youtube » ? Cékoisa ? C’est un projet de loi voté par l’Assemblée Nationale qui prévoit la taxation des recettes publicitaires sur des plateformes vidéos gratuites ou payantes telles que Youtube ou Dailymotion. Tout ça pour, je cite « l’équité fiscale entre les plateformes gratuites et payantes et entre les acteurs nationaux et étrangers, notamment américains. »

 

La Youtube Money … ou pas

 

youtube money

 

Attention ! Avis à tous les gens qui veulent se lancer dans l’aventure Youtube ! Ici on va parler de monétisation, de biff, de moula, de carameeel (vous avez reconnu ? 😉 ). Enfin bref, que vous soyez vidéaste amateur ou bien Youtuber Gaming tel que Tsukiyo Power, cette loi risque bel et bien de vous impacter.

 

« La taxe sera due par tout opérateur, quel que soit son lieu d’établissement, proposant un service en France qui donne ou permet l’accès, à titre onéreux ou gratuit, à des oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles ou autres contenus audiovisuels. »

 

En gros, le Youtuber paye une taxe pour pouvoir monétiser sa vidéo. Cette taxe est faible (2%) mais peut quintupler lorsque les recettes publicitaires ou de parrainage sont liées «  à la diffusion de contenus et œuvres cinématographiques ou audiovisuelles à caractère pornographique ou violent « .

 

Pourquoi cette taxe ?

 

Les plateformes de vidéos gratuites ne participent pas au financement de création d’œuvres audiovisuelles (comme Plus Belle la Vie) contrairement au service public audiovisuel (toutes les chaînes de la TNT, Canal + et les chaînes câblées) qui ont l’obligation de consacrer une partie de leur chiffre d’affaires au financement du cinéma. L’idée de cette taxe est tout simplement de taxer les plateformes de vidéos gratuites qui générent plus de 4 milliard de vues par jour pour Youtube et d’équilibrer la balance. C’est comme si Youtube payait ses impôts chaque année. Bien entendu, les plateformes sont largement contre et la juge même discriminatoire du fait qu’elles ne proposent pas que des films et des séries.

 

youtube-rentable

 

Mais où va donc l’argent des abonnés ?

 

Cette taxe a pour but de renflouer les caisses du CNC (Centre National du Cinéma) pour aider à financer les œuvres cinématographiques. On estime les revenus que pourrait toucher le CNC à plus de 70 millions d’euros dont l’excédant arriverait dans la poche de l’état. De quoi être motivé de leur coté ! Attendons juste de voir si la loi est validée à 100% …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here